La formation peut rapporter gros, mais cela ne se voit pas toujours

01/07/2020

Il y a des domaines, comme le commercial, où l’on peut mesurer facilement l’efficacité d’une action à travers la mesure de l’augmentation du chiffre d’affaires.

Pour la formation, c’est une autre histoire ! Il est parfois difficile de mesurer le retour sur investissement pour l’entreprise. Plusieurs éléments y contribuent.

Il est, tout d’abord, compliqué de mesurer la productivité d’un salarié sur une tâche. Si votre collaborateur ne sait pas bien faire une tâche, il n’en parlera, peut-être, pas, par peur de ne pas être à la hauteur ou bien il n’aura, peut-être, pas conscience, qu’il existe une autre manière de faire mieux et plus vite.

La formation est là pour ouvrir le champ des possibles, pour résoudre des problématiques que le collaborateur n’ose pas forcément aborder dans son entreprise.

Je me souviens d’un client qui avait passé tous ses weeks-ends, pendant des années, à faire des reportings pour son actionnaire américain, sans connaître l’existence des Tableaux Croisés Dynamiques. Il m’avait dit, effondré : « Quand je pense à toutes ces heures que j’ai perdues, alors quand quelques minutes, j’aurais pu arriver au résultat escompté. Ma femme me dit, depuis des années, que je devrais m’inscrire à une formation sur Excel, mais je ne pensais pas que cela pouvait m’apporter autant. »…

La puissance de la formation est d’autant plus forte qu’on utilise déjà un peu l’outil, ce qui permet de voir tout de suite, ce que l’on peut améliorer dans son travail, et gagner en productivité. Souvent, avant de rentrer en formation, on ne sait pas ce qu’on va y trouver, et puis on découvre des pratiques qui améliorent grandement nos tâches au quotidien. La qualité du travail amélioré, sera un gain pour l’entreprise. Cependant comment mesurer ce gain, quand celui-ci sera, parfois même caché, par le collaborateur pour les raisons explicitées ci-dessus ? C’est cela qui rend difficile la mesure du retour sur investissement de la formation.

Aller en formation, c’est accepter de changer ses habitudes, son process de travail, se remettre en cause. Je me souviens, il y a quelques années, nous avons eu un cadre d’un aéroport en formation, qui s’était retrouvé à manager 50 personnes, sans avoir déjà dirigé une équipe. Ses propres collaborateurs lui ont suggéré de suivre une formation en management personnalisée. C’est ce qu’il a fait chez Elythe. 4 demies journées, ce n’est pas beaucoup ! Et pourtant, il nous a envoyé une lettre de remerciement. Cela a complètement changé sa vie, et celle de ses collaborateurs au travail. Il lui manquait de la méthode…

Néanmoins, il est parfois compliqué d’appliquer ce qui a été vue en formation dans l’entreprise. C’est pourquoi, un suivi est nécessaire. Des formations ou des accompagnements de suivi post formation sont proposés chez Elythe pour améliorer le taux de transfert du savoir en entreprise.

Pour finir, au-delà de tout ce que l’on peut apprendre, la formation, c’est aussi une reconnaissance de la part de l’entreprise envers son collaborateur. Envoyer quelqu’un en formation, c’est lui accorder de l’importance. La reconnaissance fait partie intégrante de la motivation du salarié. C’est par ce que nous sommes entourés de collaborateurs motivés, que l’organisation humaine devient performante au service de ses clients et du service rendu. L’entreprise n’est rien sans les hommes et les femmes qui la composent. Prendre soin de son équipe, c’est prendre soin de son entreprise et de ses clients.

La formation apporte donc beaucoup à une entreprise, mais il est difficile d’en mesurer précisément les impacts. C’est un peu comme la communication et la publicité. On sait qu’on doit la faire, mais il difficile d’en mesurer souvent précisément les impacts. Alors allons-y et on gagnera de la performance!

Partager cet article